ACF CPCT

Communiqué du Directoire (de l’ECF) sur la conférence CPCT du 8 décembre 2012

Communiqué du Directoire sur la conférence CPCT du 8 décembre 2012

Sur convocation de la vice-présidente de l’Ecole, une conférence réunissant les responsables des CPCT et d’autres lieux cliniques du même esprit, s’est tenue samedi 8 décembre rue Huysmans, en présence du Directoire, et avec la participation de Jacques-Alain Miller.

En 2012, quatre ans après le rééquilibrage de l’expérience, le Conseil de l’ECF, à l’initiative de Jean-Daniel Matet, s’est intéressé au devenir des CPCT. Le Conseil a pu constater que, réajustée, l’activité CPCT ne s’était pas tarie pour autant. Actuellement, 12 CPCT fonctionnent en France et en Belgique. D’autres lieux ont vu le jour, à l’initiative de membres de l’ECF ou de l’ACF.

L’idée émergea ensuite de réunir les directeurs et les présidents des CPCT afin de promouvoir un échange d’expériences.

La réunion a eu lieu dans une ambiance conviviale, où chacun eut le loisir de s’exprimer sur les points vifs de son expérience. Un tour de table complet a été fait. Divers points saillants s’en dégageaient, concernant tout autant l’aspect clinique, que celui plus pratique du fonctionnement des CPCT, incluant parfois leur mode de subsistance financière. On a pu entendre certains responsables se prononcer sur la pertinence d’une clinique en prise directe sur la cité et le malaise social, clinique du désarrimage à laquelle répondent des nouvelles modalités de subjectivation. Cette clinique des effets de discours et des événements prévaudrait ainsi à celle des structures et la question du diagnostic y serait contrebalancée par celle du pronostic. Enfin, la pertinence des concepts psychanalytiques et leur efficacité sur la déprise subjective était mise en avant, faisant davantage porter l’accent sur la différence entre la psychanalyse appliquée et la psychothérapie. On a également souligné l’aspect novateur du traitement bref et gratuit pour la psychanalyse appliquée.

La réunion s’est aussi avérée enseignante au regard de la pluralité des modes de financement et des arrangements divers avec les instances publiques qui s’en dégagèrent. Elle a mis en évidence le savoir-faire des responsables avec les autorités locales. Elle a fait ressortir l’incidence des initiatives individuelles, ayant donné naissance à des nouvelles structures d’accueil, qui sont pour certaines des surgeons du modèle CPCT.

Jacques-Alain Miller a souligné à ce propos que ce modèle s’était répandu, et avait été adapté et modifié, sans directive explicite des organes centraux de l’Ecole. A l’origine des réussites les plus remarquables, on trouve l’initiative individuelle, l’engagement personnel, le désir décidé d’un ou plusieurs collègues, faisant preuve de pragmatisme et d’esprit d’entreprise. Il releva également l’impact de l’existence de telles structures, qui se glissent dans le tissu social, véritable maillage national, instrument souple, non centralisé et proliférant. Cette implantation diversifiée, non standardisée, qui pénètre en profondeur le tissu social, constitue notre interface avec la société civile et la classe politique, et participe de la défense de la psychanalyse contre les attaques répétées dont elle fait l’objet.

En fin de réunion, Jacques-Alain Miller proposa la tenue d’un Colloque des CPCT et institutions assimilées, sur le thème : « Psychanalyse : diversité des pratiques de la gratuité ». Il proposera au Conseil d’administration d’UFORCA que ce soit la Journée UFORCA 2014. Afin de préparer ce Colloque, une prochaine réunion des responsables aura lieu dans le courant du mois de juin 2013. D’ici là, si d’autres institutions du même type souhaitent se joindre au projet, elles prendront contact avec la vice-présidente de l’Ecole.

Il est prévu que chaque institution représentée rédige dans la semaine une note de 5 000 signes au maximum, résumant les points saillants de l’intervention de leurs responsables. Le recueil de ces textes sera mis en ligne à partir du 17 décembre.

Pour le Directoire de l’ECF, Patricia Bosquin-Caroz, vice-présidente

Bruxelles, le 9 décembre 2012

PRESENTS A LA REUNION

CPCT

Antibes :P, Franck Rollier – D, Rémy Baup

Bordeaux:P, Philippe Lasagna (RD-Ados et Lien social) –D, Danièle Chevallier (Lien social)

Bruxelles :P, Patricia Bosquin-Caroz – D, Monique Kusnierek et Christine Le Boulengé

Gap : P, Jacques Ruff – D, Bruno Miani

Lyon : P, Pierre-Régis Forestier – D, Nicole Borie

Marseille : non-représenté

Montpellier : D, Marc Lévy

Nantes : D, Fouzia Liget

Paris : P, Lilia Mahjoub –D, Hélène Deltombe

Reims : P, Christophe Delcourt– D, Myriam Papillon

Rennes : P, A.-M. Le Mercier – D, Ph. Carpentier – prochain D, M. Grollier

ASSOCIATIONS A L’INITIATIVE DE MEMBRES ECF/ACF

Dijon : AREA, Thierry Vigneron, délégué à la réunion

Paris : CLAP, D, Angèle Terrier

Paris : Intervalle, D, Catherine Meut

Paris : La Conversation thérapeutique, D, Dominique Vidailhet

Paris : Paradoxes, P, Normand ChabotD, Ariane Chottin

__._,_.___

 

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sont désactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.