Champ freudien Courtil en ligneS

Courtil en ligne n°12 – Parcours et style de vie

Images intégrées 1

Numéro 12 / mai 2013

Éditorial

Parcours et style de vie

par Sophie Simon | le 30 avril 2013

L’accueil que nous faisons en institution à ces jeunes sujets pour qui le rapport au monde est, à leur arrivée, en grande souffrance n’est pas une boîte noire. C’est cette considération qui nous pousse, cliniciens, à sans cesse rendre compte de la place que nous occupons auprès de ces enfants et de l’offre de travail que nous leur faisons, tous travaillés que nous sommes à repérer quelles propositions, quels outils, quels biais, quelles curiosités, quels jeux avec la langue, quelles interventions, quels ajustements ont cet effet de leur faire goûter à un régime de jouissance plus vivable. C’est cette préoccupation qui fait la qualité de tous les témoignages cliniques publiés dans ce douzième numéro de Courtil en lignes, sous les plumes de Guy Poblome, Christelle Vanderheyde, Stéphane Houziaux, Maïté Masquelier, Gaëlle Lego et Sophie Lespeix. Ces auteurs ne laissent pas au hasard les heurts et les virages des parcours des sujets dont ils nous parlent.

Ces accueils et ces parcours dont nous rendons compte, tous déchiffrés, transmis, exposés, contrôlés qu’ils soient n’en sont pas plus une boîte blanche. Car au fil et au terme des trajets que nous accompagnons, il semble parfois y avoir une part qui nous échappe un peu, dans les décisions que prennent soudainement certains sujets quant à leur rapport à la jouissance – décisions qui ont des effets de stabilisation. C’est ce que nous enseigne Estelle, jeune adulte dont nous rapportons le cheminement institutionnel dans ce numéro au travers d’une présentation clinique. Marie Brémond a par ailleurs interviewé pour nous R. quant à son parcours au sein de l’institution.

Entre boîte noire et boîte blanche, un style de vie se construit. Nous sommes attentifs à ce style de vie qui se précise, lorsqu’au moment de l’entrée dans l’âge adulte, s’envisage la question de la sortie de l’institution. C’est celui-ci que le sujet exportera pour poursuivre ailleurs son parcours.

À l’occasion de ce numéro, il était difficile de ne pas songer à s’intéresser à l’original ESAT situé à quelques kilomètres du Courtil : L’Oiseau-Mouche, qui est une compagnie théâtrale. Notre équipe est allée à la rencontre de l’un de ses comédiens, Hervé Lemeunier, ainsi que de son directeur, Stéphane Frimat, qui nous explique comment se nouent, à L’Oiseau Mouche, « handicap psychique », théâtre, travail et culture.

Dans ce numéro, il nous semblait également important de nous intéresser au travail de l’analyste dans l’institution : Virginie Leblanc nous livre son Marque-Page sur le dernier ouvrage d’Hélène Bonnaud, L’inconscient de l’enfant, incontestablement enseignant pour le thème de ce numéro.

Pour finir, Anne Brunet, Fanny Bihan et Bénédicte Turcato nous font le plaisir de partager avec nous la conversation qu’elles ont tenue avec Iván Ruiz, à l’occasion d’une projection de son film D’Autres voix.

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sont désactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.