ACF

Bruxelles : Faire couple avec Jésus ?

 

Couple avec Jésus, un infini bordé

 

veronique-levy-montremoi-ton-visage

Véronique Lévy nous donne dans « Montre-moi ton visage » le témoignage d’une femme qui a été saisie depuis sa plus tendre enfance par un attrait pour l’absolu. La rencontre en vacances d’une petite camarade de son âge, trois ans, est le premier moment d’une passion secrète pour le Christ qui ne cessera dès lors de se développer, comme si depuis toujours Il l’attendait. « Coralie m’emmène chaque jour sur la côte interdite, en secret, et elle me parle de Jésus, de Son Amour plus fort que la mort. »

Elle est née dans une famille juive, mais son père l’a nommée « Véronique », la vraie icône, celle qui lui apparaitra plus tard comme le visage du Christ imprimé sur le voile que la Sainte Véronique a posé sur Son visage à la sixième station du chemin de croix. N’est-ce pas déjà le signe qu’elle sera attendue à cette place ?

Toutes les rencontres qu’elle fera porteront en germe la rencontre ultime avec l’amour divin dans ce qu’il a d’infini. Les paumés ont le même rapport qu’elle à ce sans limites. Entre les risques de la vie et la nostalgie d’un absolu elle se tourne vers le catéchuménat et le baptême catholique.

L’illimité est désormais bordé par le nom de Jésus. Il n’est pas exagéré de dire qu’elle fait couple avec ce nom. Jésus est son partenaire, « le meilleur des amants ». Véronique Lévy est une mystique de ce siècle. Nous entendrons avec un très grand intérêt le témoignage qu’elle pourra nous en donner.

Alexandre Stevens

 jeudi soir, le 1er octobre 2015

à 21h au local de l’ACF

16, rue Defacqz, 1000 Bruxelles

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sont désactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.