ACF

Bruxelles : Faire couple avec Jésus ?

veronique-levy-montremoi-ton-visage

Même pour les athées, les Mystiques sont une source d’étonnement, d’intérêt et d’enseignement. Jacques Lacan a étudié Sainte Thérèse d’Avila, Saint Jean-de-la-Croix, Angelus Silesius, etc. Il a analysé pendant quatre années, Marie de la Trinité, sans jamais vouloir l’affranchir de son vœux d’obéissance (cfr. Lettre de Jacques Lacan à Soeur Marie de la Trinité). Il a pris enseignement auprès de François Cheng, mystique de l’écriture et de la calligraphie, rendu à la grâce de Saint François d’Assise.

En se mettant ainsi à l’écoute, au diapason, de ceux qui approchent, touchent  à l’Infini, l’Eternel, il tentait de rendre compte de deux expériences différentes de l’illimité : la femme et la psychose. Comment concevoir une jouissance qui ne trouverait pas de point-limite ? L’expérience de Véronique Lévy, relatée dans son livre « Montre-moi ton visage », est en ce sens d’une rare richesse clinique. Tout en ayant depuis la plus tendre enfance rencontré Jésus par l’intermédiaire d’une petite fille, elle prend de nombreuses années à décoder le message du Christ pour en conclure à son choix pour elle. Cet appel la ravit et l’emmène au-delà d’elle-même. Du ravage amoureux elle passe au ravissement. Quelles sont les difficultés qu’elle rencontre aujourd’hui dans ce choix amoureux ? 

C’est la première question que je lui poserai demain soir.

Katty Langelez

Si vous êtes curieux, et prêt à accueillir la différence, l’Autre, rendez-vous

 ce jeudi soir, le 1er octobre 2015

à 21h au local de l’ACF

16, rue Defacqz, 1000 Bruxelles

PAF : 10 euros

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sont désactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.