ACF Champ freudien

Le programme de l’ACF-Belgique 2016-2017

Programme de l'ACF-Belgique 2016-2017

Cliquez sur l’image pour obtenir le programme !

Chères lectrices, chers lecteurs,

Vous trouverez dans cette brochure le programme de l’Association de la Cause freudienne en Belgique pour l’année 2016-2017.

S’y trouvent rassemblées, outre les activités proprement dites de l’ACF-B (celles dont elle est responsable et qu’elle organise), les activités des Instituts du Champ freudien en Belgique (la Section Clinique, le Cien, le TyA, le RI3, Zazie), ainsi que celles d’Uforca, du Kring voor Psychoanalyse van de NLS, de l’ECF, de la NLS, de l’EFP, et enfin ce que nous appelons les initiatives locales, c’est-à-dire des activités initiées sous la responsabilité de membres de l’ACF-Belgique.

Il va sans dire que ce programme, comme son nom l’indique, ne peut lister que ce qui est déjà prévu. Ce qui adviendra, et qui n’est pas encore programmé, vous sera communiqué, en temps voulu, sur la liste de diffusion de l’ACF-B.

Tout dépendant que soit ce programme du moment de sa sortie, il constitue néanmoins, quant à la conjoncture qui est la nôtre actuellement, une prise de position politique. Il fait valoir en effet l’esprit de la psychanalyse, et ce à l’encontre de l’idéologie scientiste de la loi de Maggie De Block sur les professions de soins de la santé mentale, qui a été votée par le Parlement fédéral le 30 juin 2016, et qui veut ranger les pratiques de la parole sous le label de l’Evidence Based Practice, des pratiques dites fondées sur des preuves.

Ainsi, l’ACF-B renouera cette année avec l’atelier de lecture qu’elle consacrera, chaque troisième jeudi du mois, au cours de Jacques-Alain Miller Choses de finesse en psychanalyse. Ce choix convient tout particulièrement à ce qui nous occupe aujourd’hui puisque Choses de finesse est une façon de nommer, par l’esprit de finesse, ce qui échappe au tout démontrable.

Ainsi aussi, l’après-midi sur la passe du 1er octobre, dont le titre Battu par la langue indique, autant que faire se peut, qu’il n’existe pas une langue qui équivaudrait à un métalangage et qui dirait une fois pour toutes ce qu’il y aurait à savoir, mais qu’au contraire, la langue affecte.

Ainsi encore, soulignons la venue d’Éric Laurent à Bruxelles à propos de son livre L’envers de la biopolitique, celle qui voudrait asservir les corps à coups d’images et de slogans.
Et ainsi de suite.
Je vous laisse, chacun à votre façon, lire ce programme.

Bonne reprise.

Monique Kusnierek
Présidente de l’ACF-Belgique

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sont désactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.