ACF

Première séance du séminaire Clinique et Politique des Institutions

Première séance du séminaire
Clinique et Politique des Institutions
 
Jeudi 17 octobre 2019

à 21h, au local de l’ACF-B,
16, rue Defacqz, 1000 Bruxelles

Responsables : Bruno de Halleux, Dominique Holvoet, Katty Langelez-Stevens,
Daniel Pasqualin et Guy Poblome

 

Lors du premier Séminaire de Clinique et Politique des Institutions, Sueda Senay et Nadine Page interviendront pour faire part de leurs trouvailles. Bruno de Halleux fera une intervention introductive et présidera la soirée. 
 

L’urgence de la rencontre

L’année dernière, nous avions repris l’étude des grands textes qui fondent notre orientation en institution. Nous avons des références nombreuses, des modèles, mais ne faisons-nous que les appliquer ? Comment nous permettons-nous d’avancer du nouveau ? Y-a-t-il une place pour l’interprétation en institution ? Comment opère-t-on ? Comment parvient-on à partir des trois discours qui y règnent, avec une faveur particulière pour le discours du maître, à obtenir l’émergence d’un Autre discours ?  Quelles sont aujourd’hui les inventions, les nouveautés, les actes qui sont posés ? Est-on rentré dans l’ère de l’application ou y-a-t-il encore une place pour la nouveauté ?

Le dernier enseignement de Lacan que Jacques-Alain Miller a éclairé dans son cours est une conception du sujet particulièrement affine au travail en institution. Il n’y est plus question de transfert mais d’urgence. Urgence de la satisfaction en ce qui concerne la fin de l’analyse, urgence de la rencontre avec les sujets en grande souffrance qui nous sont confiés en institution. Quelles sont les conditions de la rencontre ? Comment la permettre sans la forcer ? L’urgence de la rencontre est critique car elle seule permettra que l’Un se noue à l’Autre, que la jouissance s’humanise, que l’infini infernal trouve un bord.

Nous vous proposons de poser ces questions à une série de collègues à partir de leur travail dans des lieux d’accueil divers et variés.  Nous chercherons ensemble où il y a de l’acte (s’il y en a) et quelles sont les conditions qui y président.

Entrée libre

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sont désactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.