Champ freudien TyA

21ème Conversation du TyA à Bruxelles / Rupture(s) et conséquences

 

 

Rupture(s) et conséquences                                                                   21ème Conversation du TyA à Bruxelles

 

Bon nombre de sujets témoignent du début ou de l’aggravation de leur consommation suite à un événement qui a fait rupture de manière bouleversante, traumatique ou parfois discrète.
Mais aussi, c’est à la suite d’une rupture, ou devant la menace de celle-ci que d’autres se décident à consulter, à entreprendre un « sevrage ».
De quelles ruptures s’agit-il ?
Perte, rupture d’un lien, rupture dans le corps, dans la pensée, avec la vie …
Est-ce une « première », une répétition, ou un avènement discret ?
Dans un autre sens, Lacan définit la fonction de la drogue comme rupture avec l’angoisse, qui implique le rapport du sujet à l’objet pulsionnel et à l’Autre.
S’y intéresser donne une clé pour orienter la réponse à y apporter.
Aux sujets témoignant de ces ruptures, nous proposons un accueil, « un possible lien », qui s’appelle « transfert », à inventer, au cas par cas.
Mais ce lien ne doit-il pas préserver ce que le sujet a pu inventer pour « rompre » ou se séparer ? Mais d’avec qui, d’avec quoi ?
Loin des idéaux d’autonomie ou de réparation, ne s’agit-il pas de rendre possible un « lien qui sépare » ? Nous ferons de cette lecture et de ses conséquences la question de notre prochaine conversation du TyA, le 15 février 2020. Nous vous y attendons nombreux !

________

Inscriptionscliquez ici

Contact : Jean-Louis Aucremanne – jeanlouis.aucremanne@gmail.com ou Simon Flémal simon_flemal@hotmail.com

P.A.F. : 10€

Le recueil des textes cliniques qui seront discutés lors de la Conversation sera envoyé par e-mail aux personnes inscrites aux alentours du 1er février.

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sont désactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.