ACF

De la LTI au management, soirée Zadig à l’ACF

De la LTI au management soirée  Zadig  à l’ACF le jeudi 12 mars">

De la LTI au management
soirée  Zadig  à l’ACF le jeudi 12 mars

Lors de cette troisième soirée Zadig du programme ACF de cette année, nous parlerons de la LTI, la langue du troisième Reich, faite d’énoncés codés mais sans équivoque, telle que Klemperer en montre l’émergence au fil de son journal.

Le management, qui est aussi une langue, trouve des principes fondateurs dans l’organisation du travail par le nazisme : c’est “La liberté d’obéir” (titre du livre de Johann Chapoutot).

Alexandre Stevens,
avec le cartel composé également de Katty Langelez, Monique Kusnierek, Michel Gheude, Antoine Cahen et Phillipe Bouillot (plus-un).

***

Soirées ZadigLes discours qui éliminent le sujet

Responsable : Alexandre Stevens

Lors des trois soirées Zadig organisées à l’ACF nous étudierons quelques figures des discours qui visent à éliminer le sujet dans ses particularités ou dans la singularité de son rapport au corps.

Les idées complotistes et l’usage des fake news à des fins politiques détruisent le lien social démocratique en remplaçant le débat complexe par des vérités simplistes qui font le lit de tous les populismes. Le sujet y est poussé à s’effacer derrière le slogan et le leader qui l’incarne. Les manipulations de la langue qui vont avec son appauvrissement évoquent la LTI. Mais insidieusement d’autres langues à la fois misérables et peu compréhensibles viennent au jour.

Les discours d’experts remis en forme par l’administration de la santé publique font une place de plus en plus large à l’Evidence base, c’est-à-dire un discours qui suppose que le rapport que chacun entretient à son corps est soluble dans les résultats statistiques et qu’il s’agit donc de ne pas en écouter la singularité. Ce discours fondé sur la preuve soi-disant scientifique, vise en fait une gestion financière de réduction des coûts sous le prétexte d’un bien calculé universellement à la place du sujet.

Ces trois séances seront soutenues par un cartel et accueilleront chaque fois des invités.

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sont désactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.