ACF

Trouer la famille – Soirée de lancement des cartels, le 19 janvier 2021 à 21h

 

Trouer la famille

Soirée de lancement des cartels

par ZOOM, le 19 janvier 2021 à 21h

Avec Dominique Holvoet, Anne Lysy et Guy Poblome

inscriptions:
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeMGVQZB2v49aYkTcSfr983z-tT6P1E5HAt8n9fYVmcaTNXXA/viewform?usp=sf_link

« La passe comme le cartel visent à arracher la psychanalyse aux didacticiens ». [1] A plusieurs reprises, J.-A. Miller a noué l’expérience de la passe à celle du cartel en mettant la production de « l’effet de sujet » au centre des deux expériences. C’est une question intime, un manque dans le savoir, qui se trouve y être en jeu. Et à ce non-su, la psychanalyse d’orientation lacanienne répond par un « tu peux savoir » [2], invitation prometteuse à engager sa responsabilité de sujet par le travail [3] et le transfert de travail sur lesquels mise Lacan pour faire émerger une énonciation.

Ce travail prenant l’allure d’une « élaboration provoquée » [4] réveille tout autant qu’il révèle pour autant que puissent se déposer et s’énoncer des points d’interrogation résonnant de façon solitaire pour chacun, au sein du groupe que forme le cartel.

Autour de ce trou dans le savoir propre à chacun, ce non-su, se trace un cadre pour le savoir [5], une production dont il s’agira de témoigner mettant ainsi au travail la question « qu’est-ce que la psychanalyse ? » [6].

Le thème du prochain Congrès Pipol : « Vouloir un enfant ? Désir de famille et clinique des filiations » [7] est l’occasion rêvée pour provoquer l’élaboration. Si la famille a pour but de voiler le défaut du non-rapport, de lui donner un cadre, elle est également sans nulle conteste l’endroit où s’immisce le trou dans le savoir. N’est-ce pas le sujet de prédilection d’une analyse ? Les signifiants familiaux qui collent à la peau et dont il s’agit de se séparer. Ce désir de faire famille pris inévitablement dans un idéal qui finit par se trouer pour tenter d’en saisir le réel en jeu.

Afin de susciter l’envie de mettre cette question au travail sous forme de cartels fulgurants, nous avons la chance d’accueillir Dominique Holvoet, Directeur du Congrès ainsi que Guy Poblome, Analyste de l’École en exercice qui conversera avec Anne Lysy.

Construire son propre rapport au savoir analytique en lien avec les surgissements de l’inconscient et loin d’une vérité universelle, voilà le pari du cartel, et de cette soirée qui débouchera sur une invitation à ce que se constituent des cartels fulgurants autour du thème.

Céline Aulit

Déléguée aux cartels

 [1] Miller J.-A., « Le cartel dans le monde », Intervention à la Journée des cartels du 8 octobre 1994 à l’ECF, La Lettre mensuelle n°134. https://www.causefreudienne.net/cartels-dans-les-textes/

[2] Alberti, Ch., « Une élaboration soutenue dans un petit groupe », La lettre mensuelle, n°138, avril 1995.

[3 Lacan J., Acte de fondation, Autres écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 229.

[4] Miller J.-A., Cinq variations sur le thème de l’élaboration provoquée », https://www.causefreudienne.net/cinq-variations-sur-le-theme-de-lelaboration-provoquee/

[5] Lacan J., « Proposition du 9 octobre 1967 sur le psychanalyste de l’Ecole », Autres écrits, Paris, Seuil, 2001, p.249

[6] Solano-Suarez, E., « X+1. Le mois d’avril, 20 ans après », La lettre mensuelle, n°138, avril 1995.

[7] Holvoet D., Argument du congrès Pipol 10 « Vouloir un enfant ? Désir de famille et clinique des filiations », https://www.europsychoanalysis.eu/pipol-10/

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sont désactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.