CIEN

CIEN, Centre Interdisciplinaire sur l’Enfant (réseau international)

Deux laboratoires du CIEN fonctionnent en Belgique, l’un à Bruxelles et l’autre à Tournai.

Le CIEN a été créé le 24 Juillet 1996 à Buenos-Aires, en français : Centre Interdisciplinaire sur l’ENfant ; en espagnol : Centro de Investigation y de estudios sobre el Nino.

Le Cien s’est créé en 1996, sous l’initiative de Jacques-Alain Miller, dans le champ de la psychanalyse d’orientation lacanienne face au malaise contemporain dans la civilisation.

Depuis 2005 le Cien est reconnu comme association selon la loi de 1901. Les membres de cette association peuvent donc être invités à venir dispenser des formations

Depuis 1996 dans différents pays européens et en Amérique Latine se sont créés des laboratoires issus « de l’urgence d’échanger des expériences les plus variées des réflexions pratiques et de réunir ceux qui à partir de disciplines différentes visent le même objectif à savoir que les droits de l’enfant en difficulté ou en désarroi ne soient pas réduit à un formalisme abstrait et qu’il y ait chance effective pour un sujet de trouver l’adresse qui convient à sa souffrance. »[1]

Le Cien est donc une tentative, parmi d’autres, de recueillir des réponses qui s’opposent à la ségrégation. En effet, Éric Laurent[2] met en lumière que dans nos civilisations actuelles, là où le père défaille, un des modes de réponse est l’appel à la règle pour remplacer cette signification qui manque.

Le laboratoire offre un autre mode de réponse puisqu’ « un laboratoire est une instance souple, initiée par le désir d’un ou deux orientés par la psychanalyse lacanienne. À partir d’une situation qui génère impuissance à penser, pousse-à-agir, ou encore inhibition des professionnels concernés, les participants s’expliquent à plusieurs. Nous appelons cette manière de croiser les discours une conversation. De la conversation surgissent souvent des réponses inédites. La conversation dans les laboratoires produit des reliefs qui permettent de supporter des points d’impossible. À soutenir son désir inconscient nous en acceptons les risques. Nous le savons particulièrement dans le CIEN. Les laboratoires sont également des tremplins pour faire entendre la voix du CIEN dans la cité au travers notamment des conversations initiées par les membres dans les écoles et les institutions de l’enfance. »[3]

Le Cien comprend actuellement 34 laboratoires francophones. Il dispose d’une revue électronique l’« @-trait du CIEN ». Ce nouveau bulletin publie les productions des laboratoires. Par ailleurs, il est directement en lien avec les travaux de l’Institut psychanalytique de l’Enfant et de l’École de la Cause freudienne.

Le laboratoire de Bruxelles « Maître passe-désir: la place du sujet à l’école » traite des problématiques rencontrées dans le champ scolaire.

Responsables :

Yohan De Schrijver 0499191090, yohan.deschryver@me.com
Claire Piette 0486570538, clairepiette@gmail.com
Sandra Ruchard : 0474869115, sandra.ruchard@gmail.com

Le laboratoire de Tournai « Apprentissages : impasses et inventions » a comme objectif de recherche la manière dont se noue un certain lien au savoir.

Responsables :

Catherine Heule, 32 498/70 26 65, catherine.heule@gmail.com
Thomas Roic, 33 683 35 42 26.  thomas.roic@gmail.com

_____

[1]  Laurent. E, « Présentation du Cien »,  Mental, n° 3, janvier 1997, p150.

[2]  Laurent, E, «  usages du symptôme », la Lettre mensuelle, n° 178, mai 99, p. 8

[3] Borie, N., Annuaire des laboratoires du Cien francophone,  2017 , p.4

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sont désactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.